AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
jeudi 30 mai 2024
Accueil / Actualités / Actu internationales / Maladie Hémorragique Épizootique : La Tunisie prend des mesures drastiques pour protéger son cheptel
Ph : DR

Maladie Hémorragique Épizootique : La Tunisie prend des mesures drastiques pour protéger son cheptel

Interdiction des Importations de Bovins et de Cervidés en Provenance de Régions Françaises Touchées par la Maladie Hémorragique Épizootique.

Le ministère de l’Agriculture a émis un communiqué ce mardi, annonçant une interdiction temporaire des importations de bovins et de cervidés en provenance des régions françaises frappées par la maladie hémorragique épizootique (MHE). Cette mesure vise à prévenir la propagation de cette maladie qui menace la santé des animaux domestiques en Tunisie.

Les régions françaises touchées par la MHE sont les Hautes Pyrénées et les Pyrénées Atlantiques, ainsi que leurs régions avoisinantes, à savoir les Landes, le Gers, la Haute-Garonne, l’Ariège, la Gironde, le Lot-et-Garonne, le Tarn-et-Garonne, l’Aude et les Pyrénées-Orientales.

Les importateurs d’animaux et de produits d’origine animale sont vivement encouragés à prendre contact avec les services centraux et régionaux compétents du ministère de l’Agriculture afin d’obtenir des informations sur les conditions zoo-sanitaires spécifiques requises pour l’importation. Cette démarche s’inscrit dans le cadre du décret n°2002-668 du 26 mars 2002, qui réglemente le travail des vétérinaires et des agents de contrôle sanitaire vétérinaire lors des importations et des exportations.

La maladie hémorragique épizootique (MHE) est une maladie virale qui se transmet entre les animaux par l’intermédiaire de piqûres d’insectes hématophages du genre Culicoides. Les ruminants sauvages, en particulier les cervidés, ainsi que les ruminants domestiques, tels que les bovins et, dans une moindre mesure, les petits ruminants, sont sensibles à cette maladie.

Il est cependant important de noter que la MHE n’est pas transmissible à l’homme. Cette maladie avait été détectée pour la première fois en Tunisie et dans la région du Maghreb arabe en 2006.

Les symptômes de la MHE sont très similaires à ceux de la maladie de la langue bleue, comprenant une forte fièvre, de l’apathie, de l’anorexie, des boiteries, des lésions buccales et des difficultés respiratoires. Les autorités tunisiennes prennent des mesures strictes pour prévenir l’introduction de cette maladie sur leur territoire et protéger la santé de leur cheptel.

Partager

Regardez aussi

Soliman: Restitution d’un terrain domanial agricole de l'état de 56,5 hectares

Zarzis : Les autorités reprennent un terrain de 13 hectares environ

Les autorités régionales en charge des domaines de l’État et des affaires foncières de Médenine …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *