AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
jeudi 30 mai 2024
Accueil / Actualités / Actu' Tunisie / Alerte à Sousse : Les oliviers en péril
Oléiculture
Oléiculture - photo : DR

Alerte à Sousse : Les oliviers en péril

Sécheresse dévastatrice : La lutte pour la survie des oliviers à Sousse.

Une menace insidieuse pèse sur la région de Sousse, mettant en péril la survie de ses précieux oliviers. Une calamité silencieuse a frappé ces arbres emblématiques, les plongeant dans un état de détresse alarmant. La région est aux prises avec des températures écrasantes et une sécheresse implacable qui laissent derrière elles une empreinte dévastatrice. C’est le président de l’Union régionale de l’agriculture et de la pêche maritime de Sousse, Hassan Latif, qui tire la sonnette d’alarme auprès de RFI.

Les délégations en détresse : appel à l’aide

Dans les délégations de Kendar, Boufisha et Enfidha, le désespoir des oliviers est palpable. La combinaison d’une pénurie d’irrigation et de conditions climatiques hostiles a provoqué un désastre pour ces arbres emblématiques de la Tunisie. Le phénomène de durcissement et de sécheresse gagne du terrain, menaçant gravement l’existence même de ces oliviers.

Une agonie lente : L’olivier en danger

Les chiffres parlent d’eux-mêmes, et le constat est alarmant : près de 9 % des 5,3 millions de racines d’olivier réparties sur 78 000 hectares dans tout l’État sont en train de vieillir prématurément. Les précipitations se font rares, laissant à peine un million cinq cent mille arbres prospérer cette année. L’oléiculture est en danger imminent.

Appel à l’action

Hassan Latif, conscient de l’urgence de la situation, lance un appel pressant à l’action. Il est impératif de mettre en place un plan prospectif en urgence pour garantir une irrigation suffisante et préserver la pérennité de la production d’olives. De plus, les agriculteurs méritent un soutien financier constant pour faire face à cette crise dévastatrice. Les ravageurs des olives, qui guettent également, ont déjà fait grimper les pertes à environ 37 000 tonnes, comparativement aux 29 000 tonnes de l’année précédente.

La survie des oliviers de Sousse est maintenant entre nos mains. L’heure est à la mobilisation générale pour préserver ce patrimoine inestimable de la Tunisie et assurer un avenir prospère à cette culture millénaire.

Partager

Regardez aussi

Agriculture biologique

Les exportations agricoles bio tunisiennes en croissance

Selon les derniers chiffres publiés par l’Observatoire National de l’Agriculture (ONAGRI), les recettes issues de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *