AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
jeudi 18 juillet 2024
Accueil / Actualités / Actu internationales / La Tunisie a importé 1,1 million de tonnes de céréales de Russie durant la campagne 2023/2024

La Tunisie a importé 1,1 million de tonnes de céréales de Russie durant la campagne 2023/2024

La Tunisie, à l’instar de nombreux autres pays d’Afrique du Nord, a intensifié ses importations de céréales en provenance de Russie. Selon les données de l’agence russe d’exportation de produits agricoles Agroexport, la Tunisie a importé 1,1 million de tonnes de céréales de Russie durant la campagne 2023/2024, soit une augmentation significative par rapport à la campagne précédente.

Parmi ces importations, le blé représente une part prépondérante. En effet, 78 % du total, soit 858 000 tonnes, étaient constituées de blé. Cela représente 39 % de l’approvisionnement total en blé de la Tunisie, qui s’élève à 2,2 millions de tonnes pour 2023/2024 selon les estimations de la FAO.

Cette augmentation des importations de céréales russes par la Tunisie s’inscrit dans une tendance plus large observée en Afrique du Nord. L’Égypte, par exemple, a vu ses achats de blé russe augmenter de 6 % pour atteindre 8,6 millions de tonnes. De même, les importations de l’Algérie ont grimpé de 9 %, atteignant un record de 2,34 millions de tonnes.

En plus du blé, l’orge constitue la deuxième céréale la plus importée par la Tunisie. Ces tendances renforcent les liens commerciaux entre la Tunisie et la Russie, alors que le pays du Jasmin cherche à diversifier et sécuriser ses sources d’approvisionnement.

Lire aussi : Céréales : La récolte doit immédiatement débuter

Lors d’une récente réunion entre Salwa Benhadid Zouari, directrice de l’Office tunisien des céréales (OC), et des exportateurs russes, la Tunisie a exprimé son intérêt pour renforcer ses achats de diverses céréales ainsi que d’autres produits agricoles. Agroexport a indiqué que les discussions ont porté sur l’augmentation des importations de blé dur et tendre, d’orge, de maïs, d’avoine, de légumineuses, ainsi que d’huiles et de farines végétales en provenance de Russie.

Cette demande tunisienne vise à établir un accord bilatéral d’achat de céréales, ce qui pourrait diversifier les mécanismes d’approvisionnement habituels basés sur des appels d’offres publics. Les experts suggèrent que des ventes de gré à gré pourraient offrir une plus grande stabilité de l’offre et répondre plus efficacement aux besoins du marché tunisien.

Partager

Regardez aussi

ble tunisie

Céréales : La récolte doit immédiatement débuter

Le ministère de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche a émis un appel …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *