AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
mardi 18 juin 2024
Accueil / Actualités / Actu' Tunisie / Le ministre de l’agriculture veut éradiquer la corruption dans le secteur
Ph : al-ain

Le ministre de l’agriculture veut éradiquer la corruption dans le secteur

Lors de la séance plénière à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) qui s’est tenue ce samedi 25 novembre 2023, le ministre de l’Agriculture, Abdelmonem Belati, a souligné l’impératif d’une organisation efficace de l’administration tunisienne pour permettre le progrès du pays.

Le ministre a insisté sur la nécessité de lutter sérieusement contre la corruption, la qualifiant de force destructrice ayant des conséquences néfastes sur le développement de la Tunisie. « Il n’y aura pas de place pour les corrompus au sein de l’administration. Nous travaillons sans relâche au sein du ministère de l’Agriculture pour mettre fin à ce fléau. Plusieurs dossiers sont actuellement entre les mains de la justice », a déclaré M. Belati.

Abdelmonem Belati a souligné que la bonne organisation de l’administration tunisienne est essentielle pour le progrès du pays. Il a insisté sur la nécessité d’une action ferme contre la corruption, qui, selon lui, a eu un impact dévastateur sur le tissu économique et social de la Tunisie.

« Nous devons travailler sérieusement pour éradiquer la corruption. C’est un obstacle majeur à notre développement. Les corrompus n’auront pas leur place au sein de l’administration. Nous sommes déterminés à assainir notre système et à restaurer la confiance du peuple », a déclaré le ministre.

Le ministre de l’Agriculture a également souligné que le ministère est activement engagé dans la lutte contre la corruption et que plusieurs dossiers sont actuellement entre les mains de la justice. Cette déclaration témoigne de la volonté du gouvernement de prendre des mesures concrètes pour combattre la corruption et restaurer la crédibilité des institutions.

Cette intervention du ministre Belati survient dans un contexte où la Tunisie cherche à renforcer ses institutions et à instaurer une gouvernance plus transparente. La lutte contre la corruption demeure une priorité cruciale pour garantir un avenir prospère et équitable pour tous les citoyens tunisiens.

Le discours du ministre de l’Agriculture à l’ARP souligne l’engagement du gouvernement à lutter contre la corruption et à promouvoir une administration organisée et transparente pour favoriser le développement durable de la Tunisie. Reste à voir comment ces paroles se traduiront par des actions concrètes et des réformes efficaces dans la lutte contre la corruption.

Partager

Regardez aussi

Agriculture tunisien

La Banque Tunisienne de Solidarité lance un programme de crédit aux profit des petits agriculteurs

Afin de booster l’agriculture et l’élevage à Gafsa, la Banque Tunisienne de Solidarité (BTS) a …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *