AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
jeudi 18 juillet 2024
Accueil / Actualités / Actu' Tunisie / L’agriculture comme levier économique de Kairouan
olivier
Ph : DR

L’agriculture comme levier économique de Kairouan

Au cœur de la Tunisie, le gouvernorat de Kairouan émerge comme un point névralgique, déployant ses charmes à travers une position géographique stratégique. En effet, cette région se distingue par sa proximité avec les ports maritimes de Sousse et de Sfax, les aéroports de Monastir, Enfidha et Sfax, ainsi que par son accès privilégié à l’autoroute Tunis-Sfax. Cette toile d’infrastructures en fait une balise centrale, liant les quatre points cardinaux du pays.

L’économie de Kairouan, quant à elle, tire son essor du secteur agricole. Sur ses 590 mille hectares de terres, 85% de la superficie totale de la région, se déploient des richesses naturelles exceptionnelles. Avec 450 mille hectares dédiés aux cultures et 140 mille hectares de forêts et pâturages naturels, Kairouan se positionne comme une terre d’abondance.

Selon le recensement général de la population de 2014, la région compte environ 570,6 mille habitants, représentant 5,2% de la population nationale, dont près de deux tiers résident dans les zones rurales.

Les terres agricoles s’étendent sur 180 000 hectares d’oliveraies, abritant 9,4 millions de pieds d’oliviers, 227 000 hectares d’arbres fruitiers et 130 000 hectares de grandes cultures. Ces chiffres placent Kairouan au sommet des classements nationaux en termes de production de céréales irriguées, de deuxième place dans la production oléicole irriguée, et de leader national dans la production de poivre, d’abricot et de miel.

Au-delà de ses terres fertiles, Kairouan se distingue par son secteur touristique florissant, soutenu par un riche patrimoine religieux et culturel séculaire. Des sites emblématiques tels que la Grande Mosquée de Oqba, les Bassins des Aghlabides, le sanctuaire d’Abou Zam’a Al-Balawi, et la Médina de Kairouan font de cette région une destination attractive. La filière artisanale, avec ses trésors tels que le tapis, El Margoum, El Hayek, et le cuivre forgé, ajoute une dimension unique à l’attrait de Kairouan, tout comme ses nombreux sites écologiques naturels.

Cependant, derrière cette façade de prospérité, Kairouan se confronte à des défis substantiels. Malgré un potentiel de développement considérable, les infrastructures, les services sociaux et les équipements publics demeurent en deçà des attentes de la population locale. Les indicateurs sociaux et la qualité de vie des habitants placent la région parmi les derniers rangs à l’échelle nationale, affectant lourdement sa compétitivité et son attractivité pour les investissements privés.

Le secteur agricole, bien qu’employant un tiers de la population active, semble être pris au piège d’un modèle économique peu diversifié, accentuant la dépendance excessive de la région à cette industrie. Cette situation a entraîné l’épuisement des ressources hydrauliques, une salinisation croissante de la nappe phréatique, et une hausse significative des coûts de pompage de l’eau.

Malgré l’emploi généré, le secteur agricole peine à offrir une valeur ajoutée à ses produits commercialisés en dehors de la région. La vétusté et la corrosion des installations de conditionnement agricole, combinées à la fragmentation des systèmes d’exploitation et de production, entravent la modernisation nécessaire pour relever ces défis.

Kairouan, perle au cœur de la Tunisie, se trouve à la croisée des chemins. Les défis économiques et sociaux nécessitent une attention urgente pour libérer tout le potentiel que cette région unique peut offrir. Un investissement judicieux dans les infrastructures, la diversification économique et la modernisation du secteur agricole pourraient bien placer Kairouan sur la voie d’un avenir prospère.

Partager

Regardez aussi

L’Algérie et le Maroc dans le top des pays arabes possédant le plus de bétail en 2024

Selon le site “World Population Review” le classement des pays arabes possédant le plus de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *