AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
jeudi 25 avril 2024
Accueil / Actualités / Actu' Tunisie / Le montant des crédits fonciers agricoles chute en 2022
investissements
Photo : Pixabay

Le montant des crédits fonciers agricoles chute en 2022

L’Agence de promotion des investissements agricoles (APIA) a publié son dernier bulletin récapitulatif sur les résultats d’investissement durant l’année 2022. Selon le rapport, 58 crédits fonciers d’une valeur de 9,4 millions de dinars ont été octroyés en 2022, contre 67 crédits d’une valeur de 10,8 millions de dinars en 2021. Ces prêts permettront l’intégration de 519 hectares de terres dans le cycle économique, contre 693 en 2021, précise Tunisie Numérique.

La valeur des opérations d’investissement déclarées s’est élevée à 1315,2 millions de dinars en 2022, contre 1308,6 millions de dinars en 2021, enregistrant ainsi une baisse de 2,5% en nombre et une augmentation de 0,5% en valeur. Par rapport au plan de développement 2016-2020, les déclarations ont connu une baisse de 20,6% en nombre et de 6,2% en valeur.

Malheureusement, l’APIA n’a pas fourni d’explication quant à l’insignifiance du montant des crédits fonciers agricoles, qui reste un problème depuis des années. Plusieurs rapports spécialisés parus ces dernières années ont montré que les investissements agricoles sont en recul, pour des raisons liées essentiellement aux contraintes structurelles, aux rigidités caractérisant le processus d’octroi des crédits bancaires, ainsi qu’aux coûts du capital et du travail.

De plus, les entrepreneurs privés dans le secteur de l’agriculture sont confrontés à des problèmes d’insécurité qui impactent négativement l’investissement dans le domaine. Les flux d’investissements directs étrangers (IDE) dans le secteur de l’agriculture restent volatiles et très limités. Le total des IDE agricoles n’a pas dépassé 6 millions de dinars fin septembre 2022, soit seulement 0,4% du total des flux d’IDE (hors énergie).

Le secteur agricole, qui a relativement bien résisté à la crise du Covid-19, reste structurellement un secteur négligé et marginalisé, faute d’une approche visant son développement. Il est important de rappeler que l’Observatoire national de l’agriculture (ONAGRI) a évoqué un déficit de 2920,2 millions de dinars dans la balance commerciale alimentaire en 2022, contre -1942,1 millions de dinars l’année précédente.

Partager

Regardez aussi

Soliman: Restitution d’un terrain domanial agricole de l'état de 56,5 hectares

Récupération d’un terrain agricole de 56 hectares à Béni Khallad

Les autorités ont annoncé la récupération d’un terrain domanial agricole couvrant une superficie de 56 …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *