AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
jeudi 18 juillet 2024
Accueil / Actualités / Actu' Tunisie / La construction de nouveaux barrages s’accélère
barrage Mellègue ou barrage de Nebeur
Barrage - photo illustration

La construction de nouveaux barrages s’accélère

Le ministre de l’Agriculture, des Ressources hydriques et de la Pêche, Abdelmonaem Belati, a révélé les projets ambitieux de la Tunisie visant à construire de nouveaux barrages. Cette initiative intervient dans un contexte de baisse significative des précipitations au cours des dernières années, mettant à mal les réserves d’eau du pays et menaçant la sécurité alimentaire.

Le ministre a souligné l’importance cruciale de diversifier les sources d’eau pour faire face à cette crise imminente. Lors de son discours devant des représentants de plusieurs pays méditerranéens, Abdel Monaem Belati a déclaré que le plan d’action à venir mettra l’accent sur la réduction de la demande en eau tout en explorant de nouvelles avenues pour garantir un approvisionnement adéquat.

Le principal axe de ce plan repose sur le dessalement de l’eau de mer, une méthode qui permettra de pallier la diminution des précipitations. En outre, le gouvernement tunisien envisage également de traiter les eaux usées pour les rendre utilisables, adoptant ainsi une méthodologie de gestion intégrée des ressources en eau.

La Tunisie, tout comme d’autres nations méditerranéennes, a été confrontée à une diminution continue des pluies, exacerbée par les changements climatiques. Cette situation a eu des répercussions néfastes sur les réserves des barrages, créant des défis considérables pour satisfaire les besoins en eau diversifiés du pays, notamment dans le secteur agricole.

En plus de garantir la sécurité hydrique, ce plan d’action devrait également contribuer à assurer la sécurité alimentaire du pays. La production agricole, qui dépend étroitement de l’eau, a été particulièrement touchée par cette pénurie croissante. La mise en œuvre de nouvelles infrastructures de stockage d’eau devrait permettre de stabiliser ces réserves et de soutenir la croissance agricole.

Lire aussi : Crise des Fourrages : Le Ministre de l’Agriculture pointe du doigt les agriculteurs

Il convient de noter que cette annonce intervient à un moment où la communauté internationale reconnaît de plus en plus l’urgence d’agir face aux défis liés à la gestion de l’eau. La Tunisie, en tant que membre actif du Ve Forum Méditerranéen de l’Eau, s’inscrit dans une dynamique régionale visant à promouvoir des solutions novatrices et durables pour faire face à la crise mondiale de l’eau.

Alors que la Tunisie se prépare à relever ces défis, le monde observe attentivement la mise en œuvre de ce plan novateur, qui pourrait servir de modèle pour d’autres nations confrontées à des problèmes similaires de stress hydrique. L’initiative du gouvernement tunisien témoigne de son engagement envers la préservation des ressources naturelles et offre une lueur d’espoir dans la quête mondiale pour une gestion responsable de l’eau.

Partager

Regardez aussi

L’Algérie et le Maroc dans le top des pays arabes possédant le plus de bétail en 2024

Selon le site “World Population Review” le classement des pays arabes possédant le plus de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *