AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
mardi 18 juin 2024
Accueil / Actualités / Actu' Tunisie / Crise des Fourrages : Le Ministre de l’Agriculture pointe du doigt les agriculteurs
Fourrages
Fourrages - photo : DR

Crise des Fourrages : Le Ministre de l’Agriculture pointe du doigt les agriculteurs

Dans une déclaration fracassante, le ministre de l’Agriculture, Abdelmonem Belati, a accusé les agriculteurs d’être les principaux responsables de la crise actuelle des fourrages qui sévit dans le pays. Lors d’une intervention mardi dernier sur la radio IFM, le ministre a révélé les résultats d’investigations menées par son département, mettant en lumière des pratiques frauduleuses au sein de la communauté agricole.

Selon les dires du ministre, les agriculteurs auraient sciemment déclaré des effectifs de cheptel supérieurs à la réalité pour s’approprier des quotas supplémentaires de fourrages. Cette pratique, souligne-t-il, a contribué à créer des déséquilibres régionaux, certaines zones recevant jusqu’à 60% de fourrages en surplus par rapport à leurs besoins réels. Abdelmonem Belati a également pointé du doigt un possible monopole exercé par certains agriculteurs sur l’approvisionnement en fourrages.

Le ministre a vivement dénoncé ces agissements, qualifiant cette situation de préjudiciable à l’équilibre du marché des fourrages et, par conséquent, à l’ensemble du secteur agricole. Il a souligné que son département surveillait de près la situation et a averti que des actions seraient prises à l’encontre de ceux qui ont pris plus qu’ils ne sont autorisés à prendre.

« C’est inacceptable que certains agriculteurs compromettent la stabilité de notre approvisionnement en fourrages en adoptant des pratiques frauduleuses. Nous ne tolérerons pas ce genre de comportement, et des mesures strictes seront prises pour rectifier la situation », a déclaré le ministre.

Abdelmonem Belati a également assuré que les contrevenants seraient tenus de restituer les quantités de fourrages excédentaires qu’ils auraient obtenues illégalement. Cette déclaration intervient alors que le pays fait face à une crise des fourrages, impactant directement l’élevage et la production agricole.

Les agriculteurs, de leur côté, n’ont pas tardé à réagir aux accusations du ministre. Certains soutiennent que ces allégations visent à détourner l’attention des véritables problèmes structurels du secteur agricole, tandis que d’autres demandent des preuves tangibles avant de reconnaître leur responsabilité dans la crise des fourrages.

La polémique suscitée par les déclarations d’Abdelmonem Belati souligne l’urgence d’une action concertée pour résoudre la crise des fourrages et restaurer la confiance au sein du secteur agricole. La suite des événements dépendra des mesures que le ministère de l’Agriculture prendra pour remédier à la situation et restaurer l’équité dans la distribution des fourrages à travers le pays.

Partager

Regardez aussi

Agriculture tunisien

La Banque Tunisienne de Solidarité lance un programme de crédit aux profit des petits agriculteurs

Afin de booster l’agriculture et l’élevage à Gafsa, la Banque Tunisienne de Solidarité (BTS) a …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *