AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
jeudi 30 mai 2024
Accueil / L'invité / Agrumes : Chute soudaine des feuilles. Diagnostic, causes et remèdes

Agrumes : Chute soudaine des feuilles. Diagnostic, causes et remèdes

On observe depuis quelques jours dans les vergers d’agrumes l’apparition d’un phénomène de déformation des feuilles sur certaines branches (Photo 1). Cette déformation est suivie par une chute marquée des feuilles, caractérisée par un aspect particulier : les feuilles se détachent au niveau de leur base et tombent, le pétiole reste en place, et les stipules restent intactes (Photo 2).

Plusieurs hypothèses ont été avancées quant à l’origine de cette défoliation. Certains agronomes ont initialement pensé qu’il s’agissait d’une attaque d’antrachnose des agrumes, attribuée à un champignon du genre Colletotrichum.

Suite à un examen approfondi sur le terrain de plusieurs arbres touchés et à la consultation de collègues agronomes, l’hypothèse d’une attaque d’antrachnose a été écartée, en raison de l’absence de lésions caractéristiques de cette maladie sur les feuilles (Photo 3).

Après avoir analysé les enregistrements météorologiques de différentes stations dans plusieurs sites, nous avons confirmé qu’il s’agit plutôt d’un dérèglement physiologique de type Mesophyll Collapse (Photos 4-5-6). Ce phénomène a été déclenché par les variations brusques de température, notamment un coup de vent du sud à 30°C pendant la nuit du 30-31 octobre, suivi d’une chute considérable des températures au cours des nuits suivantes.

Ce diagnostic a été renforcé par le constat que les arbres les plus exposés aux vents provenant des secteurs Sud et Sud-est sont les plus touchés (Photo 7), tandis que ceux plus abrités demeurent indemnes.

En conclusion, il n’existe pas de traitement spécifique à administrer face à de tels symptômes. Il est recommandé de fortifier les arbres en utilisant des biostimulants tels que les acides aminés, les extraits d’algues, ou les phosphites de potassium. Cependant, pour les arbres les plus touchés, il est conseillé de pulvériser un produit cicatrisant, de préférence un gluconate de cuivre ou un équivalent, ou d’appliquer un fongicide approprié, en veillant à respecter les délais avant récolte et à minimiser les résidus sur les fruits jusqu’à leur consommation par le consommateur final.

Par Oussama Hedhili
Ingénieur Agronome
Le 12/11/2023
Partager

Regardez aussi

Mohamed Rjaibia : Nous devons travailler aujourd’hui sur la « souveraineté agricole »

Pour Mohamed Rjaibia la Tunisie fait face à des défis mais elle peut rester optimiste. …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *