AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu' Tunisie / Des records de pluie historiques en décembre 2023
Ph : DR

Des records de pluie historiques en décembre 2023

Le mois de décembre 2023 restera gravé dans les annales météorologiques en Tunisie, marqué par des conditions climatiques exceptionnelles, selon le Bulletin Climatologique Mensuel de l’Institut National de la Météorologie (INM). Le pays a été le théâtre d’une série de perturbations atmosphériques, entraînant des précipitations abondantes et des phénomènes météorologiques inhabituels.

Le mois a été caractérisé par une instabilité météorologique persistante, avec des perturbations se succédant fréquemment, principalement dans les régions du Nord et le littoral Est du pays. Ces perturbations ont donné lieu à des averses temporairement orageuses, accompagnées de rafales de vent significatives. En conséquence, le bilan pluviométrique a connu un excédent exceptionnel, dépassant les 80%. Selon Tunisie Numérique ce décembre 2023 se positionne ainsi comme le cinquième mois de décembre le plus pluvieux depuis 1950.

Les quantités totales de pluie ont varié considérablement d’une région à l’autre. Au Nord, l’excédent pluviométrique s’est échelonné de 3% à Tunis-Carthage à un impressionnant 87% à Siliana. Le centre du pays a été fortement impacté, avec des excédents atteignant jusqu’à 477% à Monastir. Le Sud n’a pas été en reste, avec des taux d’excédent pluviométrique allant de 83% à Djerba à 558% à El Borma. Néanmoins, le Sud-Ouest a enregistré des cumuls mensuels inférieurs à la normale, variant de 2% à Gafsa à 82% à Tozeur, avec une baisse de 8% à Kébili.

Le cumul mensuel total a atteint 2084.4 mm, surpassant largement la normale de 1132.4 mm pour les mêmes stations, soit 184.1% de plus que la moyenne du mois. Les régions les plus arrosées ont été Monastir (236.6 mm), Mahdia (234.2 mm), Tabarka (157.6 mm) et Béja (137.8 mm). À l’échelle quotidienne, la station de Tataouine a établi un nouveau record avec 32.8 mm de pluie le 19 décembre 2023, tandis qu’à l’échelle mensuelle, la station d’El Borma a enregistré un record mensuel de 32 mm.

Ces conditions météorologiques exceptionnelles soulèvent des questions sur les impacts potentiels sur l’agriculture, les infrastructures et l’environnement. Les autorités locales et nationales devront évaluer les dégâts éventuels et envisager des mesures d’adaptation face à de tels phénomènes météorologiques de plus en plus fréquents. Le mois de décembre 2023 restera un mois marquant pour la météorologie tunisienne, témoignant des défis posés par les changements climatiques.

Partager

Regardez aussi

Gabès : Une croissance de 37% dans les exportations de primeurs géothermiques

Dans un développement significatif pour le secteur agricole, les exportations de primeurs issues de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *