AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
mardi 18 juin 2024
Accueil / Actualités / Actu' Tunisie / Une récolte céréalière estimée à 5,5 millions de quintaux en 2024
Cereales
Cereales - ph : DR

Une récolte céréalière estimée à 5,5 millions de quintaux en 2024

La Tunisie se prépare à récolter une quantité exceptionnelle de céréales cette saison, atteignant plus de 5,5 millions de quintaux, selon Naceur Amdouni, adjoint du président de l’Union Tunisienne de l’Agriculture et de la Pêche (UTAP) chargé de l’information. Une telle performance marque une amélioration significative par rapport à l’année précédente, où la récolte n’avait atteint que 3,2 millions de quintaux, un résultat qualifié de « catastrophique ».

Lors d’une interview avec l’agence TAP, Amdouni a expliqué que cette augmentation substantielle est le fruit des efforts déployés par les agriculteurs et des politiques agricoles mises en place par le ministère de l’Agriculture. Ces politiques incluent notamment une gestion adaptée des quantités de céréales nécessaires pour l’ensemencement, permettant aux agriculteurs de recevoir les ressources demandées.

Cependant, Amdouni a noté que les conditions climatiques restent un défi majeur. Des superficies importantes de terres agricoles, particulièrement dans la région du Kef, ont été endommagées par des changements climatiques et un déficit pluviométrique. En dépit de ces obstacles, il estime que la Tunisie, avec son plan d’autosuffisance céréalière et l’extension des superficies emblavées, aurait pu atteindre une production de 14 millions de quintaux dans des conditions optimales.

Lire aussi : Alerte au mildiou : Le Ministère de l’Agriculture appelle à la vigilance

Pour soutenir les agriculteurs, Amdouni a souligné l’importance de maintenir ou d’augmenter le prix de référence pour la réception des céréales. Actuellement fixé à 130 dinars le quintal, ce prix est accompagné d’une subvention de 10 dinars octroyée par le ministère de l’Agriculture, une mesure bien accueillie par les agriculteurs. Cette subvention vise à compenser les pertes potentielles et à encourager la production céréalière.

En outre, le ministère de l’Agriculture a pris des mesures pour alléger certaines conditions du barème de calibrage des céréales, ce qui devrait également faciliter le travail des producteurs.

Amdouni a conclu en insistant sur la nécessité de développer la productivité agricole, surtout que l’extension des superficies dédiées aux céréales s’est faite au détriment d’autres cultures. La balance entre les différentes productions agricoles demeure cruciale pour assurer la sécurité alimentaire et l’équilibre économique du secteur agricole tunisien.

Partager

Regardez aussi

Soliman: Restitution d’un terrain domanial agricole de l'état de 56,5 hectares

Zarzis : Les autorités reprennent un terrain de 13 hectares environ

Les autorités régionales en charge des domaines de l’État et des affaires foncières de Médenine …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *