AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
jeudi 30 mai 2024
Accueil / Actualités / Actu' Tunisie / A Béja les agriculteurs sont appelés à renoncer à produire dans les zones trop sèches
secheresse
photo : pxhere

A Béja les agriculteurs sont appelés à renoncer à produire dans les zones trop sèches

Alors que la sécheresse sévit depuis plusieurs années et que les réserves d’eau dans les barrages s’amenuisent, la délégation régionale de l’Agriculture à Béja a sonné l’alarme pour la saison agricole 2023-2024. Dans un communiqué officiel, les autorités appellent fermement les agriculteurs et les acteurs du secteur à prendre des mesures de précaution drastiques.

Les terres situées dans des zones à forte demande en eau sont particulièrement exposées, et l’accent est mis sur la nécessité d’éviter la planification de cultures irriguées. Cette décision a été prise dans le but de préserver les précieuses ressources hydriques de la région et d’atténuer les conséquences de la sécheresse persistante.

Par ailleurs, la délégation régionale de l’Agriculture exhorte les professionnels du secteur à ne pas conclure de contrats pour l’acquisition de plants ou la location de terres agricoles en vue de cultures irriguées. Cette mesure vise à décourager l’expansion de cultures gourmandes en eau, contribuant ainsi à la préservation des ressources en eau existantes.

En outre, il est fortement recommandé de ne pas installer de pompes de différents types, qu’elles soient diesel, électriques ou autres, et de s’abstenir de conclure des contrats de production de tomates avec les unités industrielles. Ces actions visent à réduire la pression sur les ressources hydriques locales et à encourager des pratiques agricoles plus durables.

La situation de la sécheresse en Tunisie est un défi majeur pour l’agriculture, et les autorités de Béja appellent à une approche responsable pour garantir la disponibilité de l’eau à long terme et la durabilité du secteur agricole. Il est impératif que tous les acteurs du secteur se mobilisent pour préserver cette ressource vitale dans ces temps difficiles.

Partager

Regardez aussi

Soliman: Restitution d’un terrain domanial agricole de l'état de 56,5 hectares

Zarzis : Les autorités reprennent un terrain de 13 hectares environ

Les autorités régionales en charge des domaines de l’État et des affaires foncières de Médenine …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *