AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
dimanche 26 mai 2024
Accueil / Actualités / Actu' Tunisie / Monastir : Les agriculteurs réclament des stations de dessalement d’eau de mer
Irrigation
Irrigation - photo : DR

Monastir : Les agriculteurs réclament des stations de dessalement d’eau de mer

Les agriculteurs de Monastir réclament des mesures gouvernementales pour lutter contre la sécheresse.

Les agriculteurs de Monastir tirent la sonnette d’alarme et appellent le gouvernement à prendre des mesures d’urgence pour faire face à la sécheresse qui frappe la région.

Le ministère de l’Agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche a exprimé son soutien aux initiatives des agriculteurs en matière de dessalement de l’eau, conscients de la situation préoccupante concernant le niveau de remplissage des barrages. Le secrétaire d’État chargé des eaux, Ridha Gabouj, a annoncé ces mesures lors d’une réunion du conseil régional de l’eau à Monastir, mercredi.

Actuellement, le taux de remplissage des grands barrages ne dépasse que 25 %, avec 20 barrages qui sont inutilisables. La situation au barrage de Sidi El Barrek demeure particulièrement critique. Pour remédier à cette situation, Ridha Gabouj a souligné l’importance de mettre en place des plans de travail à long terme pour gérer les ressources hydrauliques conventionnelles et non conventionnelles, tout en prenant en compte une étude stratégique sur l’eau à l’horizon 2025.

L’objectif de ces mesures est de lutter contre la sécheresse en développant des projets de dessalement, de réutilisation et de stockage des eaux. Un manuel d’utilisation des eaux traitées sera bientôt publié par les ministères de l’agriculture, de l’environnement et de la santé.

Cependant, le représentant du Commissariat Régional pour le Développement Agricole de Monastir a souligné que la mise à disposition de 300 000 mètres cubes d’eau pour la région n’est pas réalisable actuellement, notamment depuis que le barrage de Nabhana est fermé depuis le 20 septembre 2023.

Face à cette situation, le président de l’union régionale de l’agriculture à Monastir, Mohamed Dghim, a proposé de fournir à la région une quantité de 300 000 mètres cubes d’eau pour le début de la saison actuelle, en particulier compte tenu de l’existence d’environ 800 serres.

Il a rappelé que la région de Monastir avait reçu 7 millions de mètres cubes d’eau d’irrigation lors de la saison précédente. Les agriculteurs ont également exhorté le gouvernement à annoncer des mesures flexibles et urgentes en leur faveur, ainsi qu’à protéger le périmètre irrigué de Ouerdanine. Ils ont appelé l’État à accélérer la construction de stations de dessalement et à électrifier rapidement le puits Harkoussia à Bembla pour faire face à la crise de l’eau qui touche la région.

Partager

Regardez aussi

L’exportation de dattes tunisiennes augmente de 19,1% à la fin de mars 2024

Les dattes tunisiennes ne cessent de briller sur la scène internationale. Selon les derniers rapports …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *