AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
jeudi 25 avril 2024
Accueil / Actualités / Actu' Tunisie / Une augmentation de 10,8% des fonds d’appui à l’agriculture
Ph : DR

Une augmentation de 10,8% des fonds d’appui à l’agriculture

Dans un récent papier de recherche publié le 17 février 2024, l’Observatoire Tunisien de l’Économie (OTE) a mis en lumière une évolution significative dans le budget de l’État pour l’année en cours. L’analyse dévoile une augmentation remarquable de 10,8% des fonds alloués au secteur crucial de l’agriculture, par rapport aux prévisions actualisées de l’année précédente.

Cette augmentation substantielle découle des mesures stratégiques adoptées par les autorités de tutelle afin de soutenir les petits agriculteurs. Ces mesures comprennent la prise en charge d’une partie des frais financiers liés aux crédits de cultures saisonnières, ainsi que des compensations pour les exploitants agricoles touchés par les catastrophes naturelles.

L’Observatoire a souligné dans son rapport l’importance cruciale de renforcer ces mesures pour remédier à la pénurie de fourrage, qui a eu des répercussions sur la production laitière et la disponibilité générale des produits laitiers. Il a également plaidé en faveur de l’intensification des initiatives visant à valoriser les semences locales, afin d’atteindre les objectifs d’autosuffisance alimentaire.

Le secteur agricole, pilier de l’économie tunisienne, occupe environ 25% de la population active et contribue à hauteur de 10% au PIB national. Malgré cette importance, il est confronté à divers défis structurels, notamment la petite taille des exploitations, avec une moyenne de 5 hectares. Cette réalité entrave la modernisation et la mécanisation de l’agriculture, auxquelles s’ajoute le manque d’infrastructures de stockage et de transport.

Le changement climatique représente également un défi majeur pour l’agriculture tunisienne. Les sécheresses et les températures élevées impactent la production, en particulier dans les régions arides du pays où les ressources en eau limitées rendent l’irrigation plus difficile. De plus, la concurrence des importations et les pratiques agricoles traditionnelles compliquent la tâche des agriculteurs locaux, affectant la qualité des sols et de l’eau.

Cette augmentation des fonds d’appui à l’agriculture est donc une lueur d’espoir pour un secteur vital qui fait face à des défis multiples. Toutefois, la pérennité de cette amélioration dépendra de la mise en œuvre efficace des mesures incitatives et de l’adaptation continue aux défis qui persistent. En investissant dans l’agriculture, la Tunisie investit dans son avenir alimentaire et économique.

Partager

Regardez aussi

Soliman: Restitution d’un terrain domanial agricole de l'état de 56,5 hectares

Récupération d’un terrain agricole de 56 hectares à Béni Khallad

Les autorités ont annoncé la récupération d’un terrain domanial agricole couvrant une superficie de 56 …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *