AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
jeudi 30 mai 2024
Accueil / Actualités / Actu' Tunisie / Pour Belati, la Tunisie dépendra principalement de l’eau dessalée dans le futur.
Crise de l’eau en Algérie, les stations de dessalement comme solutions ?
Station de dessalement - ph : Wikipedia

Pour Belati, la Tunisie dépendra principalement de l’eau dessalée dans le futur.

Vers une dépendance croissante à l’eau dessalée, déclare le ministre de l’Agriculture.

Dans un discours marquant la 43ème Journée mondiale de l’alimentation, le ministre de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche, Abdelmonem Belati, a mis en lumière les défis que la Tunisie affronte en raison du changement climatique, notamment la baisse de la récolte céréalière de cette année à 0,3 million de tonnes, bien en deçà de la moyenne annuelle de 1,2 à 1,5 million de tonnes.

Lors de l’ouverture d’un atelier sous le slogan « L’eau c’est la vie, l’eau c’est la nourriture », le ministre a souligné l’impact du changement climatique sur les ressources en eau et la production agricole du pays. Il a averti que l’avenir pourrait être encore plus difficile, soulignant que la Tunisie devrait de plus en plus compter sur l’eau dessalée pour faire face à la crise.

Selon les informations de Mosaïque Fm, Belati a expliqué que le ministère travaille dans le cadre de la stratégie agricole pour 2050 afin de garantir l’approvisionnement en eau potable en se concentrant sur le développement des usines de dessalement. Il a ajouté : « L’avenir sera pire, nous dépendrons principalement de l’eau dessalée dans le futur. »

Le ministre a également évoqué la possibilité d’utiliser les eaux usées traitées pour soutenir la production agricole, en complément des ressources en eau souterraines déjà existantes. Cependant, il a reconnu que la situation actuelle est complexe et que la Tunisie n’est pas la principale responsable de ces problèmes, mettant en avant la responsabilité des pays industrialisés.

Abdelmonem Belati a appelé toutes les parties concernées à prendre des mesures concrètes pour soutenir les pays touchés par le changement climatique, soulignant ainsi l’importance de la solidarité internationale face à cette crise.

Partager

Regardez aussi

Soliman: Restitution d’un terrain domanial agricole de l'état de 56,5 hectares

Zarzis : Les autorités reprennent un terrain de 13 hectares environ

Les autorités régionales en charge des domaines de l’État et des affaires foncières de Médenine …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *