AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
jeudi 18 juillet 2024
Accueil / Actualités / Actu internationales / La Tunisie et la Turquie renforcent leurs accords de coopérations, l’agriculture va en profiter

La Tunisie et la Turquie renforcent leurs accords de coopérations, l’agriculture va en profiter

La Tunisie et la Turquie ont officiellement annoncé la révision de leur accord de libre-échange établi en 2005, mettant ainsi fin à des années de polémiques et de déséquilibres commerciaux qui ont entravé l’économie tunisienne. Cette décision historique a été entérinée le 3 décembre 2023 à Istanbul, marquant une nouvelle ère dans les relations bilatérales entre les deux pays.

Depuis la signature de l’accord de libre-échange en 2005, les échanges commerciaux entre la Tunisie et la Turquie ont été marqués par des controverses et des déséquilibres persistants. Le déficit commercial, représentant 12% du déficit total de la Tunisie en 2017, a suscité des inquiétudes croissantes, en particulier après l’arrivée au pouvoir du parti islamiste Ennahdha en 2011.

Les critiques ont souvent accusé l’influence islamiste d’Ennahda d’être responsable de l’augmentation des importations en provenance de Turquie. Malgré les appels à la réduction des importations turques, le parti islamiste a résisté, qualifiant ces mesures de discriminatoires envers la Turquie et présentant la politique économique du président Recep Tayyip Erdogan comme un modèle pour la Tunisie.

La signature de la révision de l’accord de libre-échange représente une étape majeure dans la résolution de ces problèmes persistants. Les ministres du Commerce des deux pays ont officialisé cette décision lors de la réunion du Conseil de partenariat tuniso-turc, marquant ainsi la fin de négociations entamées en octobre 2022.

La révision comprend trois mesures clés visant à rétablir l’équilibre des échanges commerciaux. Tout d’abord, une liste des produits agricoles et industriels sera établie, soumettant ceux ayant des équivalents locaux à des droits de douane pendant cinq ans. Ces droits, actuellement entre 27% et 37,5%, visent à protéger l’industrie nationale tunisienne.

Ensuite, les produits agricoles feront l’objet de concessions unilatérales de la part de la Turquie, encourageant les exportations tunisiennes avec des quotas annuels exonérés de droits de douane. Enfin, la révision vise à renforcer les investissements turcs en Tunisie, avec l’organisation d’un forum d’investissement tuniso-turc prévu pour le premier semestre 2024 à Istanbul.

Le Forum économique tuniso-turc sera une plateforme cruciale pour attirer davantage d’investisseurs turcs dans des secteurs clés tels que l’agroalimentaire, le textile et l’automobile. Cette rencontre favorisera également le développement durable, élargissant les domaines de coopération technique et financière tout en facilitant les échanges d’expertises.

La révision de l’accord est saluée comme une avancée positive, témoignant de l’engagement des deux parties à coopérer et à consulter mutuellement. Avec le déficit commercial de la Tunisie atteignant 15 856,6 millions de dinars au cours des dix premiers mois de 2023, cette révision s’avère cruciale pour rétablir l’équilibre et promouvoir des relations commerciales mutuellement bénéfiques entre la Tunisie et la Turquie.

Partager

Regardez aussi

L’Algérie et le Maroc dans le top des pays arabes possédant le plus de bétail en 2024

Selon le site “World Population Review” le classement des pays arabes possédant le plus de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *