AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
dimanche 26 mai 2024
Accueil / Actualités / Actu' Tunisie / Fake News : Non, la cochenille du cactus ne passe pas à l’olivier
Ph : DR

Fake News : Non, la cochenille du cactus ne passe pas à l’olivier

Le Ministère de l’Agriculture démystifie la prétendue transmission de la cochenille du cactus à l’olivier.

Le Ministère de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche a catégoriquement démenti les rumeurs persistantes concernant la transmission de la cochenille du cactus à l’olivier. Dans un communiqué publié vendredi soir, le ministère a clarifié la situation pour mettre fin à la confusion parmi les agriculteurs.

Selon le département de l’agriculture, les informations sur la propagation de l’insecte de la cochenille sur les branches d’olivier voisines des figues de Barbarie sont infondées. Les observations sporadiques de psylles sur certaines branches d’olivier ont été mal interprétées, ce qui a semé le doute chez les agriculteurs.

Cet insecte ne s’attaque qu’aux cactus et ne nuit en aucun cas aux oliviers

L’équipe technique du ministère a insisté sur le fait que la cochenille du cactus avait été transportée vers l’olivier par le vent, et que cette transmission ne représentait aucune menace pour les oliviers ni pour d’autres espèces végétales. Des études scientifiques sur la biologie de la cochenille du cactus ont confirmé que cet insecte ne s’attaque qu’aux cactus et ne nuit en aucun cas aux oliviers.

Il est important de noter que la cochenille du cactus ne constitue pas une menace pour la santé humaine ni animale. Cependant, des mesures ont été mises en place pour surveiller et combattre sa propagation dans les plantations de figues de Barbarie du pays. Le ministère de l’Agriculture en appelle à tous les agriculteurs pour soutenir ces efforts en signalant rapidement tout foyer d’infection nouvellement découvert.

La première apparition de la cochenille du cactus en Tunisie, une espèce qui prospère dans un climat chaud et sec, remonte à septembre 2021, dans le gouvernorat de Mahdia. Depuis lors, près de 2705 kilomètres carrés ont été traités par des opérations d’extraction et d’incinération visant à éradiquer cet insecte nuisible. Ces superficies concernent principalement les gouvernorats de Mahdia (797 km²), Monastir (354 km²), Kairouan (47 km²), Sousse (1357 km²), Sfax (68 km²) et Sidi Bouzid (82 km²).

Le secteur du cactus en Tunisie joue un rôle économique essentiel pour environ 150 000 agriculteurs. Le pays se classe au quatrième rang mondial en matière d’exportation de figues de Barbarie, avec une production annuelle moyenne de 552 000 tonnes sur une superficie de 600 000 hectares. Actuellement, 48 entreprises opèrent dans ce domaine, dont 20 sont entièrement axées sur l’exportation. En 2021, près de 8 000 litres d’huile de graines de figue de Barbarie, d’une valeur de 5 millions d’euros, ont été exportés.

Partager

Regardez aussi

L’exportation de dattes tunisiennes augmente de 19,1% à la fin de mars 2024

Les dattes tunisiennes ne cessent de briller sur la scène internationale. Selon les derniers rapports …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *