AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
dimanche 26 mai 2024
Accueil / Actualités / Actu' Tunisie / Les céréaliculteurs touchés par la sécheresse voient leurs dettes réaménagées via décret
Champ céréales agriculture Sorgho
Sorgho - Ph : Pixabay

Les céréaliculteurs touchés par la sécheresse voient leurs dettes réaménagées via décret

Réaménagement des dettes des céréaliculteurs touchés par la sécheresse : Une bouffée d’air pour l’agriculture tunisienne.

Les céréaliculteurs tunisiens exerçant dans 13 gouvernorats peuvent désormais respirer plus facilement, grâce à une mesure de réaménagement de leurs dettes, à condition que leur exploitation ne se trouve pas dans les périmètres irrigués. Cette décision salutaire a été officialisée par le décret n° 616 de 2023, daté du 12 octobre 2023, publié dans le Journal Officiel de la Tunisie (JORT) n°117, hier jeudi.

Ce décret a identifié les zones de grandes cultures touchées par la sécheresse pour la saison agricole 2022-2023, réparties dans les gouvernorats de Zaghouan, Nabeul, Béja, Ben Arous, Manouba, le Kef, Siliana, Bizerte, Jendouba, Kairouan, Kasserine, Ariana et Tunis. Il a détaillé les zones concernées dans ces gouvernorats, fournissant une liste de référence comprenant les délégations, les oumadas, les superficies cultivées, les superficies sinistrées, ainsi que la proportion de terres touchées.

Pour bénéficier de cette mesure salvatrice, les agriculteurs doivent présenter un certificat attestant des dégâts dus à la sécheresse, délivré par le Commissariat régional au développement agricole concerné. Le réaménagement s’effectuera au cas par cas, offrant une flexibilité bienvenue aux agriculteurs en difficulté.

Il est à noter que le Fonds d’indemnisation des dommages causés par les catastrophes naturelles, qui a été officiellement établi en octobre 2019, joue un rôle clé dans cette démarche. Deux accords ont été conclus entre les ministères de l’Agriculture et des Finances pour mettre en place les opérations d’assurance du Fonds, permettant ainsi de soulager les agriculteurs touchés par les aléas climatiques. Cette décision reflète l’engagement du gouvernement tunisien en faveur de la stabilité et de la croissance du secteur agricole du pays, malgré les défis posés par la nature.

Partager

Regardez aussi

L’exportation de dattes tunisiennes augmente de 19,1% à la fin de mars 2024

Les dattes tunisiennes ne cessent de briller sur la scène internationale. Selon les derniers rapports …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *