AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
mardi 18 juin 2024
Accueil / L'invité / Invité Entreprise / Entretien avec Esther Flor Martí, Responsable de Production de Sipcam Inagra

Entretien avec Esther Flor Martí, Responsable de Production de Sipcam Inagra

« AVEC DU TRAVAIL ET DES EFFORTS, TOUT EST POSSIBLE, MAIS IL FAUT SE MÉFIER DU SYNDROME DE LA SUPERWOMAN ».

Esther Flor Martí est rapidement devenue l’un des principaux piliers de SIPCAM, l’entreprise de fabrication et de distribution de produits phytosanitaires, de biostimulants et d’engrais située à Sueca (Espagne) et présente sur tout le territoire Nord-Africain. « J’ai commencé par étudier l’ingénierie chimique à l’université polytechnique de Valence et ma carrière a débuté dans le domaine de la prévention des risques. Plus tard, j’ai été responsable de laboratoire, mais j’ai toujours su que mon objectif était la production. C’est un domaine dans lequel je me sens à l’aise et où je peux développer mes compétences. J’ai d’abord occupé ce poste dans mon entreprise précédente et, lorsque j’ai eu l’occasion de travailler chez SIPCAM et d’améliorer ma situation professionnelle, je n’ai pas hésité à franchir le pas ».

Avez-vous trouvé la parité tout au long de votre carrière ?
Esther Flor Martí  :
Lorsque j’étais étudiante, les femmes représentaient la moitié des étudiants, mais dès que je suis devenue Responsable de Production, il a fallu attendre longtemps avant que je rencontre une autre femme exerçant la même profession que moi. C’est la seule que je connaisse à ce jour. Cependant, je pense que nous nous rapprochons de plus en plus de la parité dans le secteur car chez SIPCAM, je suis responsable d’une équipe de 70 personnes et je suis heureuse de pouvoir dire que près de 33% d’entre elles sont des femmes.

Qu’est-ce que le fait d’être une femme a apporté à votre vision de l’entreprise ?
Esther Flor Martí  : Je crois qu’au niveau du travail, la vision féminine peut apporter certaines qualités différentes de celles des hommes. Personnellement, je suis une personne qui encourage le travail coopératif, tant avec mon équipe qu’en coordination avec d’autres départements. À cet égard, l’empathie est essentielle pour trouver une manière de travailler qui soit bénéfique pour tout le monde.

Quels sont les modèles féminins qui ont influencé votre carrière ?
Esther Flor Martí  : Bien sûr, il y a beaucoup de femmes scientifiques connues qui sont de véritables modèles, mais dans la vie de tous les jours, on est toujours influencé par les personnes qui nous sont les plus proches. Lorsque j’étais à l’université, j’ai eu deux professeures dont je me souviens avec beaucoup d’affection : María Sancho et Anna Igual. En réalité, j’ai eu la chance que de nombreuses matières soient enseignées par des femmes, parfois très jeunes, qui m’ont transmis leur enthousiasme pour l’ingénierie. Mais la personne qui m’a le plus soutenue dans chacune de mes décisions professionnelles et qui m’a le plus encouragée à poursuivre mes objectifs a été ma mère, avec qui, malheureusement, je n’ai pas pu partager mes dernières réalisations.

Quels sont les obstacles à l’accès des femmes aux postes de décision dans les
entreprises ?
Esther Flor Martí  :
Je crois qu’il est toujours plus difficile pour les femmes d’accéder à des postes de responsabilité parce que la barrière de la conciliation est toujours présente et qu’il est toujours difficile de concilier carrière professionnelle et carrière familiale. Il y a un long chemin à parcourir dans l’éducation, surtout de la part des hommes, qui doivent assumer la coresponsabilité des soins et des tâches familiales pour que les femmes n’aient pas ce handicap. Les entreprises ont également la responsabilité de lutter pour l’égalité et l’inclusion des femmes dans des emplois historiquement occupés par des hommes. C’est l’une des raisons pour lesquelles SIPCAM a lancé son Plan d’Égalité il y a deux ans.

Avez-vous rencontré des problèmes dans le développement de votre carrière en tant que femme et comment les avez-vous résolus ?
Esther Flor Martí  : Bien que j’aie toujours été entourée d’hommes pour la plupart depuis que j’ai commencé ma carrière professionnelle, ce n’est heureusement pas le cas. Je n’ai jamais eu l’impression que mes décisions ou mon professionnalisme étaient remis en question parce que j’étais une femme.

Comment le leadership féminin contribue-t-il à accroître la compétitivité de votre entreprise ?
Esther Flor Martí  : Je pense que chaque personne, quel que soit son sexe, a un style de leadership différent et peut apporter des compétences différentes. Mais si nous généralisons un peu, je pense que le leadership féminin apporte des avantages commerciaux tels que l’affirmation de soi, une communication ouverte et un dialogue fluide. Nous avons également tendance à être plus ouvertes au changement et à bien travailler en équipe.

Quel message souhaiteriez-vous faire passer aux femmes qui souhaitent travailler dans des secteurs masculinisés ?
Esther Flor Martí  :
Quelle que soit votre vocation. Avec du travail et des efforts, tout est possible, mais il faut faire attention au syndrome de Superwoman. C’est pourquoi, dans ma routine, les moments de déconnexion sont essentiels, qu’il s’agisse de faire du sport ou de profiter de mes loisirs. Pour moi, la réussite et le bonheur se trouvent dans l’équilibre.

Plus d’informations ?

Laurent Boavida – Responsable de Communication et Marque
Groupe SIPCAM Spain & North Africa

Lboavida@sipcam.es
Tel: +34 662 12 62 12

Tel: +34 662 12 62 12
INSTAGRAM :: https://www.instagram.com/sipcam.inagra/
FACEBOOK ::https://www.facebook.com/sipcaminagra
TWITTER :: https://twitter.com/sipcam_inagra
LINKEDIN:  https://www.linkedin.com/company/sipcam-spain/

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *