AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
jeudi 18 juillet 2024
Accueil / Actualités / Actu' Tunisie / Barrages : Les réserves inquiètent le monde agricole
barrage Mellègue ou barrage de Nebeur
Barrage - photo illustration

Barrages : Les réserves inquiètent le monde agricole

Les réserves en eau en chute libre.

Les dernières données publiées par l’Observatoire national de l’Agriculture (Onagri) révèlent une situation alarmante concernant les réserves en eau en Tunisie. À la date du 3 janvier 2024, le taux de remplissage global des barrages du pays s’élevait à un inquiétant 27%, soulignant une diminution significative des ressources en eau.

Selon l’Onagri, la disparité dans les niveaux de remplissage est frappante, variant non seulement d’un barrage à l’autre mais aussi d’une région à l’autre. Les barrages du nord affichent un taux de remplissage de 31,3%, révélant une situation relativement meilleure que celle des barrages du centre et du sud, avec des taux de remplissage limités respectivement à 12,5% et 9,5%.

Cependant, la situation la plus préoccupante est soulignée par la baisse globale des réserves en eau dans les barrages, enregistrant une chute de 29,6% précise TunisieNumerique. Au début de janvier courant, les réserves se situent à 625,8 millions de mètres cubes, par rapport à une moyenne de 889,4 millions de mètres cubes au cours des trois dernières années.

Cette diminution drastique des réserves en eau soulève des préoccupations quant à l’approvisionnement en eau pour l’agriculture, l’industrie et la vie quotidienne des Tunisiens. La gestion de l’eau devient une priorité cruciale pour les autorités, nécessitant des mesures immédiates et efficaces pour faire face à cette crise imminente.

Le gouvernement tunisien doit prendre des initiatives rapides pour atténuer les effets de cette sécheresse persistante. Des campagnes de sensibilisation à la préservation de l’eau, des restrictions d’utilisation non essentielles, et des investissements dans des solutions durables telles que la désalinisation et la conservation de l’eau devraient être envisagés.

Lire aussi : Les pluies de décembre ravivent l’espoir des agriculteurs suite à la sécheresse de 2023

Cette situation met également en lumière l’importance de la planification à long terme en matière de gestion des ressources en eau. Les autorités doivent élaborer des stratégies robustes pour faire face aux changements climatiques et garantir une utilisation durable des ressources hydriques.

La Tunisie se trouve à un moment critique en ce qui concerne ses réserves en eau, nécessitant une action immédiate et coordonnée de la part des autorités, des communautés locales et de la société civile. La préservation de l’eau doit être une priorité nationale pour garantir un avenir durable et résilient.

Partager

Regardez aussi

L’Algérie et le Maroc dans le top des pays arabes possédant le plus de bétail en 2024

Selon le site “World Population Review” le classement des pays arabes possédant le plus de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *