AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
mardi 18 juin 2024
Accueil / Actualités / Actu internationales / Les producteurs espagnols de fruits rouges s’inquiètent des manifestations en France
fraises - fruits rouges
Ph : DR

Les producteurs espagnols de fruits rouges s’inquiètent des manifestations en France

Freshuelva, l’Association des Producteurs et Exportateurs de Fraises et Fruits Rouges de Huelva, a lancé un appel au ministre de l’Agriculture, de la Pêche et de l’Alimentation espagnol, Luis Planas, pour jouer le rôle de médiateur dans le conflit actuel entravant la libre circulation des fruits rouges espagnols en France.

Dans une lettre adressée au ministre, Freshuelva reconnaît les préoccupations légitimes des agriculteurs français qui protestent actuellement mais souligne que ces manifestations ne devraient pas porter atteinte aux exportations espagnoles. L’association partage une compréhension mutuelle des revendications des agriculteurs français, mettant en lumière le manque de cohérence entre la politique agricole et la politique commerciale.

Janvier est un mois crucial pour les exportations de fruits et légumes espagnols, avec des volumes dépassant souvent un million de tonnes, et la France se positionne comme la deuxième destination d’exportation. De plus, la France sert de passage obligé par route pour accéder à d’autres marchés clés, conférant une importance significative à la libre circulation des marchandises à travers le pays voisin.

Freshuelva déplore également la destruction de produits dans certains cas, soulignant l’urgence de prendre des mesures pour éviter de tels gaspillages. En référence au règlement du Conseil 2679/98 du 7 décembre 1998 sur la libre circulation des marchandises entre les États membres, l’association demande au gouvernement français de prendre toutes les mesures nécessaires pour rétablir la circulation normale des marchandises sur son territoire.

L’association souligne l’importance de résoudre rapidement ces problèmes afin de garantir une coopération continue entre les deux pays en matière d’échanges commerciaux, tout en respectant les intérêts légitimes des agriculteurs français. Freshuelva espère que la médiation du gouvernement contribuera à apaiser les tensions et à préserver les relations commerciales fructueuses entre l’Espagne et la France.

Partager

Regardez aussi

Agriculture tunisien

La Banque Tunisienne de Solidarité lance un programme de crédit aux profit des petits agriculteurs

Afin de booster l’agriculture et l’élevage à Gafsa, la Banque Tunisienne de Solidarité (BTS) a …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *