AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
jeudi 30 mai 2024
Accueil / Actu Entreprises / La surabondance de Deglet Nour tunisienne force les exportateurs à baisser les prix
Ph : DR

La surabondance de Deglet Nour tunisienne force les exportateurs à baisser les prix

Les exportateurs tunisiens de Deglet Nour se retrouvent confrontés à une situation délicate cette saison, marquée par une demande faible et des difficultés d’exportation vers l’Asie en raison de la crise en mer Rouge. Cette conjonction de facteurs a conduit à une accumulation importante des stocks dans les entrepôts, obligeant les acteurs du secteur à prendre des mesures drastiques pour écouler leur marchandise.

Mohamed Akermi, PDG de Tunileaf, l’un des principaux exportateurs de dattes en Tunisie, confirme que la situation est particulièrement préoccupante. « De grandes quantités de Deglet Nour vont habituellement vers des pays asiatiques tels que la Malaisie et l’Indonésie, en plus des pays du Golfe. Mais cela n’a pas été le cas cette saison, avec la situation en Mer Rouge. De plus, la demande européenne et marocaine a été lente, pour des raisons qui nous échappent. En conséquence, nous restons avec de grands stocks sur les bras. » indique t’il à Freshplaza.

La saison aurait dû voir la fin de l’exportation des Deglet Nour en branches, mais les entrepôts regorgent encore de dattes non expédiées. « À ce stade de la saison, nous aurions normalement terminé l’exportation des Deglet Nour en branches, et commencé l’expédition de celles emballées. Mais nous avons encore des dattes en branches disponibles. À l’approche du Ramadan, nous avons encore des dattes d’excellente qualité, prêtes à être expédiées pour les importateurs qui ne se sont pas encore prêts. »

Face à une production nationale excédant celle de l’année précédente, une demande étonnamment basse, et des difficultés d’exportation vers l’Asie, les exportateurs tunisiens ont pris la décision de réduire les prix pour écouler leurs stocks. « Les Deglet Nour en branches de 1ère qualité sont désormais proposées à seulement 2,45 dollars le kilo, disponibles en paquets de 1, 2 et 5 kg. Les dattes emballées sont au prix de 1,65-1,7 dollars le kilo, en paquets de 250, 300, et 500 grammes. C’est un effort que nous sommes forcés de faire étant donné les conditions du marché. » confie toujours le producteur à la même source.

Lire aussi : Les exportateurs tunisiens de dattes doivent se tourner vers le marché local

Cependant, tous les espoirs ne sont pas perdus pour les exportateurs tunisiens, qui peuvent tirer profit des difficultés rencontrées par leur principal concurrent, l’Algérie. « La Deglet Nour algérienne fait face à de gros problèmes en Europe, et a récemment été mise de côté en raison de la présence de résidus de pesticides élevés. On s’attend donc à ce que la demande de la France soit élevée pour le reste de la saison, en plus de nos marchés traditionnels en Allemagne et aux Pays-Bas. »

La situation reste tendue, mais les exportateurs tunisiens espèrent que ces ajustements de prix et les opportunités sur les marchés européens permettront de résorber les stocks accumulés et de maintenir la stabilité du secteur.

Partager

Regardez aussi

La Tunisie se prépare à briller au Salon APAS SHOW 2024 à Sao Paolo

Le Centre de Promotion des Exportations (CEPEX) de Tunisie est sur le point de présenter …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *