AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
jeudi 30 mai 2024
Accueil / Actu Entreprises / La récolte d’oranges maltaises en chute libre
Photo Illustration : Wikipedia

La récolte d’oranges maltaises en chute libre

La régression de la récolte d’oranges maltaises dans le gouvernorat de Nabeul suscite des inquiétudes quant à son impact sur les exportations, notamment vers le marché européen, en particulier la France. Selon les informations fournies par le président de l’Union régionale de l’agriculture à Nabeul, Imed El Bey, le processus d’exportation, qui a débuté le 13 janvier 2024, a été entravé par une récolte bien en deçà des attentes.

Au cours de la saison actuelle, seulement 4200 tonnes d’oranges ont été exportées sur une récolte totale estimée à environ 140 mille tonnes. Cette situation a conduit à des préoccupations quant à la capacité de la région à atteindre les objectifs d’exportation initialement fixés. Imed El Bey a révélé que les quantités prévues à l’exportation d’ici la fin de la saison devraient atteindre seulement 10 000 tonnes, à raison de 600 tonnes par semaine.

Le marché européen, en particulier la France, est le plus touché par cette diminution de la production. Les exportations vers la France, qui représentent une part significative du volume total, sont actuellement compromises en raison de cette régression. Les chiffres des saisons précédentes ont enregistré des exportations dépassant les 13 mille tonnes, à l’exception de l’année dernière où la production a chuté de manière significative, limitant les exportations à seulement 7 mille tonnes.

Lire aussi : Les premières oranges maltaises tunisiennes exportées vers la France

Dans un contexte plus large, la production d’agrumes dans le gouvernorat de Nabeul semble suivre une tendance positive. La même source indique que la production d’agrumes dans la région devrait dépasser les 460 000 tonnes au cours de la saison actuelle, une augmentation notable par rapport aux 300 000 tonnes enregistrées lors de la saison précédente, soit une augmentation d’environ 60%.

Cette augmentation globale dans la production d’agrumes pourrait offrir un certain soulagement, mais il est clair que la régression de la récolte d’oranges maltaises est un obstacle majeur pour les agriculteurs et les exportateurs de la région. Les autorités locales devront peut-être envisager des mesures pour soutenir le secteur agricole et atténuer les conséquences de cette baisse de production sur l’économie locale. La surveillance attentive de l’évolution de la situation reste cruciale pour anticiper et gérer efficacement les répercussions potentielles sur le marché des agrumes dans la région.

Partager

Regardez aussi

La Tunisie se prépare à briller au Salon APAS SHOW 2024 à Sao Paolo

Le Centre de Promotion des Exportations (CEPEX) de Tunisie est sur le point de présenter …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *